clavier-capacitif

Un clavier plug and play capacitif pleinement opérationnel se compose d’un circuit imprimé matrice sur lequel on a placé des capteurs capacitifs. Ces derniers sont traités ensuite par une électronique de gestion sophistiquée.

Voici les différents éléments constituant la technologie des claviers capacitifs (illustration source Indukey ®)

detail-capacitif1

Les capteurs sont des zones de cuivres reliées par des pistes sur un simple circuit imprimé en verre époxy. Chaque capteur est associé à une touche et pour activer celle-ci, le doigt doit être placé au dessus du capteur. Le principe est relativement simple, chaque capteur génère un champ capacitif, lorsque le doigt vient modifier ce champ, la capacité est inévitablement modifiée. Cette modification est détectée par l’électronique de gestion et l’appui sur la touche est bien pris en compte. Le circuit imprimé matrice avec ses différents capteurs vient se placer sur une face décor sur laquelle on pourra dessiner les zones de touches et réaliser de superbes créations graphiques pour faire un clavier esthétique. On veut changer l’apparence du clavier, il suffit de changer la face décor. Sur cette face décor, on place généralement une plaque non conductrice transparente en verre ou en plexiglas, c’est l’interface utilisateur. L’épaisseur de la plaque peut atteindre 10 millimètres. En général, la sensibilité des touches est réglable en fonction de l’épaisseur de la plaque.

On peut aussi réaliser toutes sortes d’effets de rétro-éclairage par LEDs de différentes couleurs. Le doigt en contact sur la plaque va enclencher une détection de touche qui s’accompagne d’un bip sonore car il n’y a pas de déplacement de touches et pas de retour tactile.